DIS, TU T’ES ENVOLEE CHRISTIANE ? / HOMMAGE A CHRISTIANE MEISS ( 1937-2019)

couverture du livre « Ivresse du vagabondage » de Laurent Bayart, avec des aquarelles et une préface de Christiane Meiss.


Coucou, Christiane ! Alors, comme ça tu as pris la poudre d’escampette dans la nuit du 23 mai dernier ? L’ami poète Claude Diringer vient de me le faire savoir…Ainsi, la cage de la grande volière s’est ouverte pour que tu puisses prendre ton envol. Ah, quelle tristesse dans mon cœur et dans mon âme ! Tu fus une aquarelliste et peintre remarquable. Tu aimais croquer la nature, ses petits insectes, belettes, blaireaux, furets et autres confrères à coussinets, oiseaux multicolores et papillons en palette que tu déposais sur tes toiles, à l’instar d’une enfant qui colle ses images sur son cahier d’écolière. Tu fus une poétesse et écrivain(e) qui savait mettre de la tendresse dans son œuvre comme dans sa vie. Et çà, c’est si rare en ces temps d’apothicaire du verbe et de la parole.

J’aimais ta simplicité, ta douce naïveté, ta gentillesse intrinsèque. Petite femme fluette mais majuscule de cœur et grande dame à l’âme éblouissante. J’avais eu le bonheur de te côtoyer à la Société des Ecrivains d’Alsace et de Lorraine et de te voir parfois dans ton nid-repère à Cernay, au pied des montagnes vosgiennes. Nous échangions avec bonheur comme on croque des noisettes. Nous avions les mêmes connivences : l’amour des gens qui ne trichent et ne calculent jamais. Nous étions du même sang.

Christiane, ce matin, je suis blessé mais je sais que tu as pris ton envol dans le ciel (dont tu aimais tant ses messagers : les oiseaux). 

Je te savais déjà un peu absente depuis quelque temps, là tu t’es carrément échappée…

En général, en pareille circonstance, on dit Adieu…Moi, j’ai simplement envie de te dire Au revoir ! 

L’azur est vaste mais nous nous croiserons certainement à nouveau. Les gens de plume emportent toujours un peu de ciel sous leurs ailes. Leurs rêves d’espace n’en sont que plus beaux.

                                                                            @ Laurent BAYART

                                                                               28 mai 2019


2 réflexions sur « DIS, TU T’ES ENVOLEE CHRISTIANE ? / HOMMAGE A CHRISTIANE MEISS ( 1937-2019) »

  1. Cher ami, il n’y a qu’un poète comme vous qui pouvait rendre un tel hommage à notre chère amie. Elle était, elle reste dans son oeuvre, dans nos coeurs, ce qu’elle fut à tout jamais. Nous savons qu’elle est heureuse à présent au milieu de ceux qu’elle a aimés. MERCI pour ce partage d’une intense émotion.
    Christiane Roederer

Répondre à Laurent Bayart Annuler la réponse.